Huiles essentielles : précautions d’emploi

De nombreuses personnes considèrent les remèdes naturels comme étant dénués de tout danger : « ça ne peut pas faire de mal … » entend t-on encore souvent ; or, les huiles essentielles (HE) sont des substances très actives, dont certaines peuvent présenter des contre indications formelles.

Huiles essentielles : précaution d'emploi

Leur utilisation nécessite quelques précautions :

– il faut respecter l’usage indiqué pour chaque huile  essentielle  : certaines sont à utiliser uniquement par voie externe, d’autres ne doivent pas être diffusées etc…

– ne mettez jamais d’HE pure sur les yeux, les muqueuses nasales, auriculaires ou ano-génitales. Si cela arrivait par accident, ne rincez pas à l’eau : utilisez une huile végétale.

– les He ne doivent jamais être injectées par voie intramusculaire ou intraveineuse.

en cas de terrain allergique, et surtout pour une utilisation sur la peau, faites un test de tolérance avec 2 gouttes d’HE dans le pli du coude et observez si vous ne faites pas de réaction.

– veillez toujours à garder les HE hors de portée des enfants. En cas d’ingestion accidentelle, contactez le centre anti poison.

– pour une utilisation externe (sur la peau) la plupart des HE doivent être diluées dans une base d’huile végétale. Notez que les huiles végétales (HV)  possèdent elle aussi des particularités propres, qui permettent d’accroître l’effet des HE.

les HE riches en cétones et lactones sont neurotoxiques ( c’est-à-dire toxiques pour le système nerveux), surtout par voie interne. Elles sont donc souvent contre-indiquées chez les femmes enceintes, allaitantes et les bébés.

les HE riches en phénols (girofle, sariette, thym…) doivent être diluées dans une huile végétale car elles sont dermo-caustives (elles agressent la peau).

les HE ne se dissolvent pas dans l’eau : donc si vous versez des HE dans l’eau de votre bain, elles vont flotter à la surface et peuvent provoquer des irritations.

Enfin, nous vous rappelons qu’un avis médical est irremplaçable dans les cas de maladies graves.